palet de verre optique

En matière de verres CORRECTEURS, il existe plusieurs grandes catégories à distinguer.

Les verres unifocaux sont utilisés pour corriger les troubles de la vue les plus courants, à savoir la myopie, l’hypermétropie, la presbytie et l’astigmatisme. Ils possèdent la même puissance de correction sur toute leur surface.

Vient ensuite la deuxième grande catégorie: les verres multifocaux appelés plus fréquemment bifocaux (double-foyers) ou trifocaux. Utilisés pour traiter la presbytie et les déficiences visuelles spéciales, ils sont composés de deux ou trois zones de correction (vue de près, vue de loin et parfois intermédiaire). Ils se reconnaissent facilement, car il y a une «petite fenêtre» sur le verre.
Autrefois très utilisés, ils sont délaissés à cause de leur aspect peu esthétique.

Et enfin, troisième catégorie: les verres progressifs. Inventés par le français Bernard Maitenaz en 1959 (verres Varilux), ils permettent eux aussi différentes zones de correction.
Mais à l’inverse des multifocaux, la correction se fait de manière progressive en fonction de l’angle de la vision. La délimitation entre les différentes zones est invisible et la correction se fait plus en douceur. La recherche scientifique permet d’obtenir maintenant des verres avec de très larges champs de vision.

Depuis quelques années, des verres supplémentaires sont venus complétés ces possibilités.
Les verres de proximité permettent de combiner vision de près et vision intermédiaire. Ainsi le travail de bureau est simplifié pour les presbytes.

Lors de votre visite chez Janssen Opticien, nous réfléchirons ensemble au verre qui vous apportera le plus de satisfaction dans votre vie de tous les jours.

les verres unifocaux

Les verres unifocaux classiques sont conçus pour la vie de tous les jours. Que vous soyez myope, hypermétrope, astigmate ou presbyte, il y a toujours un verre unifocal qui vous conviendra.

Mais il n’existe pas qu’un seul type de verre unifocal.

Les déclinaisons sont nombreuses: vous devrez encore choisir le matériau, les résines de protection et d’anti-reflet, si les verres doivent être blancs, photochromatiques (changeant de teinte en fonction des ultraviolets) ou vous protéger contre les effets nocifs de la lumière bleue.

Les fabricants développent également des verres unifocaux fabriqués de manière individualisée. Ils tiennent compte de critères physiologiques et/ou posturaux afin d’offrir un confort supplémentaire aux porteurs.

Ainsi, pour ceux qui utilisent intensivement des ordinateurs, gsm, smartphone, des verres unifocaux avec soutien de la vision (une sur-correction est ajoutée dans le bas du verre en fonction de l’âge du porteur) permettent d’obtenir plus de netteté, moins de mouvements inutiles de la tête, une meilleure posture corporelle et une détente naturelle pour les yeux.

Lors de votre passage dans notre magasin de Fléron, nous vous expliquerons les différentes possibilités et vous aiderons à choisir le verre qui conviendra à votre ordonnance, à votre monture et à votre vie.

les verres de proximité

verres de proximité

Au bureau, vous devez à la fois être capable de voir net votre écran d’ordinateur, votre feuille et vos interlocuteurs situés à différentes distances. Cela peut être fatigant. Le travail sur écran engendre souvent la sécheresse des yeux, des maux de tête et des courbatures dans la nuque et les épaules.

La solution: les lunettes pour écran d’ordinateur munies de verres de proximité.

La partie inférieure du verre vous permettra de lire et la partie supérieure de regarder jusqu’à votre ordinateur!

Dans ce type de verre également, il existe différentes qualités. Il est possible de les fabriquer en tenant compte de différents paramètres d’individualisation.

On peut mesurer vos yeux sur plus de 7000 points et, ainsi détecter et analyser de nombreuses données concernant votre système visuel et l’anatomie de votre œil.
Tous ces paramètres permettent de réaliser des verres parfaitement adaptés à vos besoins !

les verres PROGRESSIFS

Un verre progressif est une géométrie de verre qui permet de corriger la presbytie.
La presbytie est un “vieillissement” naturel de l’œil qui apparaît pour tout être humain autour de 45 ans, et qui se traduit par une difficulté de lecture : la vision rapprochée se trouble.

En présence d’un autre défaut de vision tel que la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme, cette solution optique compense l’ensemble de ces défauts de vision.

Le principe est de réaliser sur un seul et même verre, toutes les puissances nécessaires à la correction de la vision de loin jusqu’à la vision de près, en passant par toutes les distances de vision intermédiaires.

Cela est possible par une augmentation douce et progressive de la puissance du verre entre le haut et le bas du verre : d’où le nom de « verre progressif ».
Le passage d’une distance de vision à une autre se fait naturellement, en douceur, sans rupture.

Il n’y a pas de marque sur le verre comme sur un verre «double foyer».

Ceux qui portent déjà des verres progressifs savent qu’il existe un choix de verres progressifs important, et un panel de prix parfois difficile à comprendre.

Sur le plan technologique, différents paramètres et degrés de maîtrise de fabrication permettent de générer un confort de vision différent. C’est la performance de chacun de ces critères qui crée la différence d’un produit à un autre.

L’idéal serait de pouvoir essayer les verres pour faire son choix mais cela n’est pas possible car ils sont fabriqués spécifiquement pour votre correction optique. Nous sommes aujourd’hui à la septième génération de verres progressifs ( pour simplifier ). Les plus simples que l’on trouve sur le marché sont de 3ème génération.

Chaque génération apporte, par des évolutions techniques de calculs et réalisation des surfaces, une diminution des déformations, une amélioration du champs de vision en VP ( vision de près ) et VI ( vision intermédiaire ) et une approche de plus en plus personnalisée pour répondre aux besoins des porteurs en analysant l’ergonomie d’utilisation ou/et des critères physiologiques tels que la position naturelle de votre port de tête, les caractéristiques de vos yeux, votre distance de confort pour la lecture au lieu de prendre des moyennes comme pour la majorité des verres progressifs,…

Nous parlerons dans le chapitre « Technologie » des personnalisations possibles dans les verres progressifs Varilux® ou Rodenstock®.

Ces critères définissent la géométrie du verre progressif, comme pour tous les autres verres, vous devrez ensuite choisir : la matière du verre, le traitement de surface, la teinte.

Schéma Le Guide de la Vue®

Schéma Le Guide de la Vue®

Une bonne adaptation aux verres progressifs dépend :

  • de la qualité des verres choisis (comme vu précédemment)
  • de la qualité de la prestation de l’opticien : en particulier, la qualité de prise de mesures et de centrage des verres est essentielle pour une bonne adaptation.
  • De votre envie, de vos besoins, car si vous êtes heureux de la solution que vous avez actuellement, pourquoi en changer ! Si, par contre 2 paires de lunettes seraient une horreur pour votre vie, vous serez prêts pour passer aux progressifs!

Lors de votre passage chez Janssen Opticiens, nous vous expliquerons avec plus de détails la construction des verres progressifs ainsi que la comparaison entre les différentes géométrie qui s’offrent à vous!